RETINA / installation

ENGLISH —–
Created first to be part of HEXADOME / MONTREAL CONTEMPORARY ART MUSEUM
by Institute of Sound and Music / Berlin + Mutek
ISM Hexadome is an immersive 360° audiovisual installation combining art and technology.

RETINA ///
can be presented for 3 to 6 screens ———-

Using the human camera of our iris, traces of light are transmitted to our brain, where they are potentially encoded in our memory. We are dependent upon light to interpret fragments of our world at every moment — how many images has our visual perception registered, processed and compiled throughout our lives?

What remains of these diffracted moments and ephemeral flashes that result from the constant bombing of photons and optical frequencies? Are they blurred memories or clear ones? Do they create a retinal amnesia or a permanent imprint?

Through this biological filter of sight, I am exploring the coexistence of the human and its intermediate territories — a double relationship that interrogates what is real, intimate, and exterior — in all of its fragility, permeability, and indeterminacy.

FRANÇAIS —–

Cette installation fut premièrement créé pour HEXADOME au Musée d’art contemporain de Montréal
Institute of Sound and Music / Berlin + Mutek
ISM HEXADOME est une installation immersive audiovisuelle 360° combinant art et technologie.

RETINA ///
peut être présenté sous forme de 3 et 6 canaux video ———-

Combien d’images notre acuité visuelle aura-t-elle enregistrées, produites et compilées tout au long de notre vie, elle qui, dépendant de la lumière, interprète à chaque instant des fragments du monde ?

C’est à travers notre iris caméra et notre filtre biologique que commencent le codage et la transmission au cerveau des traces lumineuses qui viendront se fixer ou non sur notre mémoire.

Via cette frontière ouverte qu’est notre oeil, Herman Kolgen sonde la coexistence de l’humain et de ses territoires intermédiaires. Un double rapport au réel à la fois intime et extérieur dans tout ce qu’il a de plus fragile, de plus perméable et de plus nerveux.

À se demander, entre bombardements de photons et fréquences optiques, ce qu’il restera de nos instants diffractées et de nos flashs éphémères. Un souvenir à la fois net et flou ? Une amnésie rétinienne ou une empreinte indélébile ?